IoAiutoBra 1 débarrasser
Au moment du décès, la demande d'autorisation d'incinération doit être soumise à l'officier d'état civil de la commune de décès en remplissant le formulaire joint au cachet.
Le registraire le délivre après avoir obtenu un certificat spécial du médecin nécroscope (la légalisation de sa signature n'est plus nécessaire) dont le soupçon de décès dû à un crime est exclu ou, en cas de mort subite ou suspectée signalée au autorité judiciaire, l'autorisation du même portant une indication précise que le cadavre peut être incinéré.

La volonté d'incinérer, de confier et de disperser peut être exprimée par le défunt ou les membres de sa famille de l'une des manières suivantes, en utilisant les formulaires estampillés, selon le cas:

a) la disposition testamentaire du défunt (voir article 620 du Code civil pour la publication du testament et la loi 218/1995 dans le cas d'un testament étranger: traduction et certificat consulaire d'exécution du testament étranger) ou la déclaration faite par celui-ci à la commune de résidence (les municipalités ont un registre spécial dans lequel sont enregistrés ceux qui ont exprimé leur volonté d'incinérer et de confier ou de disperser les cendres), sauf dans les cas où les membres de la famille soumettent une déclaration autographiée du défunt contre l'incinération, faite en date postérieure à celle de la disposition testamentaire elle-même;
b) l'enregistrement, certifié par le représentant légal, auprès d'associations reconnues qui ont pour objet statutaire celui de l'incinération des cadavres de leurs associés, sauf dans les cas où les membres de la famille présentent une déclaration autographiée du défunt contre l'incinération, faite le suivant celle de l'adhésion à l'association. Cette inscription prévaut également contre l'avis des membres de la famille; Le membre peut également présenter une déclaration sur papier libre datée et signée (s'il est incapable d'écrire confirmée par deux témoins), qui montre la volonté que ses cendres soient confiées ou dispersées, ainsi que la personne identifiée pour effectuer cette volonté
c) en l'absence de disposition testamentaire ou de toute autre manifestation de volonté du défunt, le testament du conjoint ou, en l'absence du plus proche parent, identifié conformément aux articles 74, 75, 76, 77 du Code civil et, en cas de concurrence de plusieurs proches de même grade, à la majorité absolue des mêmes, manifestée à l'officier de l'état civil de la commune de décès ou de résidence
d) la volonté exprimée par les représentants légaux des mineurs et des personnes handicapées. (tuteur et support administratif si dans le décret de nomination il avait attribué cette fonction).
Cendres de crémation
Conformément aux souhaits du défunt, les cendres issues de la crémation des citoyens résidents peuvent être destinées de manière indivise:

a) être logés dans des tombes familiales ou dans des ossuaires logés à l'intérieur de cimetières ou dans des lieux ayant des toits pré-existants ou des cellules spéciales dans le crématoire;
b) enterrer à l'intérieur du cimetière dans une zone destinée exclusivement à cet effet par le conseil municipal
c) la remise, pour conservation, à un membre de la famille ou à un autre parent autorisé à le faire.
d) dispersion

Dans le cas où le défunt n'a pas montré sa volonté de disperser ses cendres, celles-ci sont placées dans une urne scellée, contenant des données personnelles, à des fins d'inhumation, d'enterrement ou de confier à des membres de la famille

Cendres soulager

Si le défunt n'a pas identifié le cessionnaire de ses cendres ou le responsable de la dispersion, la volonté du défunt est réalisée par les personnes suivantes:
a) le conjoint ou à défaut du plus proche parent, identifié conformément aux articles 74, 75, 76, 77 du Code civil et en cas de concurrence de plusieurs proches au même degré, par la majorité de ces derniers;
b) par l'artiste testamentaire;
c) par le représentant légal de l'association qui a, entre ses statuts, la crémation, la confiance et la dispersion des cadavres des membres, si le défunt est enregistré;
- d) par le tuteur d'un mineur ou interdit, par l'administrateur de soutien s'il est autorisé;
- (e) en l'absence des personnes visées aux points (a), (b), (c) et (d), par le personnel du Cemetary autorisé par la municipalité
Si, en l’absence du conjoint, plusieurs parents de même grade se font concurrence, ils doivent, à la majorité, par acte écrit fait devant l’agent public autorisant la garde ou la dispersion, identifier lequel de ces derniers assume la responsabilité de la garde du urne pour le garder dans votre maison ou pour disperser les cendres.

dispersion

En présence du testament exprimé par le défunt, sur le territoire de la Commune de Bra, les cendres peuvent être dispersées:
a) dans une zone verte du cimetière, avec une indication spécifique, située entre le crématoire et le cimetière urbain;
b) dans le cimetière commun;
c) dans des zones privées, à une distance d'au moins deux cents mètres des centres résidentiels et des établissements, à l'extérieur et avec le consentement écrit du propriétaire, sans donner lieu à des activités lucratives.
d) dans une ou plusieurs zones publiques, à l'extérieur du cimetière, éventuellement à établir par le Conseil municipal sur la base des exigences des réglementations régionales et / ou étatiques en la matière.

La dispersion est interdite dans les centres habités tels que définis par l'art. 3, paragraphe 1, numéro 8, du décret législatif du 30 avril 1992, n. 285 (New Highway Code) et dans les bâtiments ou autres lieux fermés.
En dehors du cimetière, il est interdit d'enterrer l'urne entière, même si elle est en matériau biodégradable.
La dispersion de cendres dans l'air est interdite.
La dispersion est effectuée par le conjoint, par un autre membre de la famille habilité par la loi ou par la volonté expresse du défunt, par l'exécuteur testamentaire, par le représentant légal de l'association qui a parmi les objets statutaires celui de la crémation des cadavres des membres ou, à défaut , par le personnel du cimetière fourni par la municipalité.
Le responsable de la dispersion, au moment du retrait de l'urne cinéraire, doit déclarer être conscient que la dispersion non autorisée des cendres par l'officier de l'état civil de la commune où le décès est survenu ou effectué de manière constitue un délit autres que celles indiquées par le défunt, ainsi que l'abandon de l'urne.
La dispersion des cendres doit avoir lieu dans les 60 jours suivant la livraison de l'urne cinéraire. Si la famille d'accueil n'a pas été définie ou, en cas de désaccord entre les parties, les cendres seront conservées dans les ossuaires de la 14e rangée du camp L, ou en l'absence, dans un autre lieu établi par la mairie, en payant un forfait pour le service de garde, jusqu'à ce qu'un accord entre les parties ou un jugement définitif soit rendu.
La personne nommée est tenue de communiquer avec la municipalité de destination, avec au moins dix jours de
remarquez, les méthodes de dispersion des cendres.
La dispersion dans une zone de cimetière est effectuée par les membres de la famille du défunt, selon les tarifs fixés par le conseil municipal.
Dans les endroits où les cendres sont dispersées, la commémoration par l'installation d'objets ou d'artefacts n'est pas autorisée.
La dispersion peut également être autorisée pour les cendres déjà enfouies, pendant la période de concession ou à l'issue de cette période.

Site de dispersion des cendres

Si le défunt a exprimé dans la vie la volonté de disperser ses cendres sans indiquer sa place, celle-ci est choisie par le conjoint ou, à défaut, par le plus proche parent, identifié conformément aux articles 74, 75, 76 et 77 du code civil ou, en cas de concurrence de plusieurs parents de même grade, par la majorité de ces derniers.
En l'absence de toute indication et après les jours de crémation 90, les cendres seront dispersées dans la zone du cimetière.

Plaque avec généralité du défunt incinéré

Afin de ne pas perdre le sens de la communauté de la mort sera placée sur le mur d'enceinte du côté droit des plaques individuelles spéciales crématoires, les données personnelles des morts, dont les cendres ont été confiés ou dispersés. Ces plaques doivent être en laiton / bronze en cm. 10 x 15.
La charge de fournir et de poser la plaque est placée sur les membres de la famille du défunt. Si ces derniers sont démunis signalés avec une demande documentée des Services Sociaux de la Municipalité, la charge est supportée par la Municipalité.

Pièces jointes:
Télécharger ce fichier (MANUEL DU BÉNÉVOLE PARENTAL .pdf)MANUEL DU BÉNÉVOLE PARENTAL .pdf[Manifestation relationnelle de la volonté d'un parent.]0 kB
Téléchargez ce fichier (Manifestation de will register.pdf)Expression du testament register.pdf[Formulaire d'inscription au registre de crémation]73 kB
Télécharger ce fichier (MANUEL DE CONFIANCE BÉNÉVOLE.pdf)BÉNÉVOLE CONIUGE.pdf[Module de formation de la volonté du conjoint.]0 kB
Télécharger ce fichier (URNA DEMANDE DEMANDÉE.pdf)URNA REQUEST FORWARD.pdf[Module pour la demande de garde de l'urne.]0 kB
Télécharger ce fichier (DEMANDE DE RENONCIATION.pdf)DEMANDE AUTORISATION DISPERSION.pdf[Module de distribution de cendrier.]0 kB
Télécharger ce fichier (demande d'autorisation.pdf)demande d'autorisation.pdf[Demande d'autorisation de crémation.]0 kB
Téléchargez ce fichier (ANNULATION DEMANDE VOLONTAì-1-1.pdf)DEMANDE D'ANNULATION VOLONTAì-1-1.pdf[Formulaire d'annulation du registre municipal]60 kB