IoAiutoBra 1 débarrasser

La loi 20 May 2016 no. 76 « Réglementation des unions civiles entre personnes de même sexe et la discipline des personnes » a été publiée au Journal officiel de la série générale n. 118 de 21-5-2016 et le 5 June 2016 sont entrés en vigueur.


Concernant la discipline des convictions factuelles: (comm 36-65 de l'article 1).
Sont pour « cohabitant en fait » deux personnes d'âge ensemble en permanence comme un lien affectif de couple et de l'assistance morale et matérielle mutuelle, ne sont pas liés par le sang, l'affinité ou de l'adoption par le mariage ou l'union civile. Ceux qui souhaitent former une «coexistence de faits» doivent résider dans le même appartement et être enregistrés dans la même famille.


Mode de présentation: Les citoyens ont la possibilité de présenter une déclaration spécifique par la fenêtre client spécifique municipale (services démographiques - via Barbacana 6 - rez de chaussée) et également par lettre recommandée (Ville de Bra - Memorial Square pour la liberté 14 - 12042 Bra (Cn)) , par fax (0172.438269) et par télématique (Pec: comunebra@postecert.it - Email simple: APR4residenzaonline@comune.bra.cn.it).


• La possibilité d'envoi de télématique est autorisée en alternance avec l'une des conditions suivantes:
a) la déclaration est signée par une signature numérique;
ou
b) que l'auteur est identifié par le système informatique avec l'utilisation de la carte d'identité électronique, la carte des services nationaux, ou avec des outils qui permettent l'identification de la personne qui fait la déclaration;
ou
c) la déclaration est transmise par l'intermédiaire de la boîte de courrier électronique du déposant;
ou
d) la copie de la déclaration portant la signature autographiée du demandeur doit être acquise par scanner et transmise par simple courrier électronique.


Le fonctionnaire est contrôlé par le fonctionnaire par l'intermédiaire de la police municipale.


La déclaration de la coexistence, en fait, ne peut pas être fait par ceux qui déjà partie d'une union civile, dont les effets ont disparu au moment de la demande d'enregistrement ou par des personnes mariées jusqu'au moment de l'enregistrement de la dissolution ou la résiliation du effets sur l'acte de mariage civil.


L'annulation de la coexistence factuelle peut survenir dans les cas suivants:
• Bureau, en cas de cessation de la situation de vie commune et / ou de résidence dans la ville de Bra ou les deux composantes de la cohabitation en fait ou en cas de mariage ou d'union civile;
• À la demande des deux composants (ou un sujet à une autre communication), si le couple des liens affectifs et de l'assistance morale et matérielle mutuelle, montrant au bureau d'enregistrement, avec leur carte d'identité valide.

Effets de l'énoncé de la coexistence factuelle
Selon la nouvelle loi sur la discipline de la coexistence, les co-habitants de fait:


a) jouissent des mêmes droits que ceux du conjoint dans les cas prévus par le système pénitentiaire (article 1, paragraphe 38);
b) en cas de maladie et d'hospitalisation, colocataires ont en fait les visites mutuelles droit, l'assistance et l'accès aux renseignements personnels, selon les règles d'organisation des établissements hospitaliers ou de soins publics, privés ou sous contrat, prévu pour les conjoints et de la famille (paragraphe 1 art.39);
c) chaque partenaire peut en fait désigner l'autre comme son représentant des pleins pouvoirs ou limité en cas de maladie impliquant une incapacité de discernement, des décisions sur la santé, ou, en cas de décès, en ce qui concerne don d'organes, traitement corporel et célébrations funéraires (article 1 commi 40); et la désignation « faite par écrit et écrire ou, en cas d'impossibilité » de l'écrire, en présence d'un témoin (art paragraphes 1 40.);
d) les droits relatifs à la maison (article 1 commi 42 et 43);
e) séquence dans le bail de la maison de résidence commune pour le partenaire efficace en cas du locataire ou sa mort se retirer du contrat (art paragraphe 1 44).
f) l'inclusion dans les classements de l'attribution de logements populaires, si l'appartenance à une famille constitue un titre ou une cause préférentiels; (Article 1 paragraphe 45);
g) les droits du partenaire dans l'activité commerciale (article 1, paragraphe 46);
h) l'expansion des facultés a reconnu de facto partenaire dans le domaine de la protection des personnes dans le besoin de mesures de soins (art paragraphes 1 47 et 48). (éditeur administrateur de soutien d'un tuteur)
i) dans le cas du fait de la mort cohabitant, résultant d'actes illégaux de tiers, dans l'identification des dommages au survivant appliquer les critères retenus pour les dommages au conjoint survivant (art. paragraphe 1 49).


Le fonctionnaire délivre le certificat de base de résidence de fait, y compris l'accord contractuel signé et reçu par le professionnel, conformément au droit de timbre.


Contrats de logement
Les partenaires de fait peuvent réglementer les montants relatifs à leur vie commune en signant un accord de cohabitation qui doit avoir les caractéristiques formelles suivantes, à suivre en cas de modifications ultérieures ou la résiliation. (Art 1 paragraphe 50 et 51 )
• forme écrite
• acte public ou écriture privée authentifiée. Dans le cas de l'écriture privée, un notaire ou un avocat devra authentifier les signatures et certifier la conformité de l'accord avec les règles impératives et l'ordre public.


Aux fins de l'opposabilité aux tiers, les accords de cohabitation avec la signature authentifiée par un notaire ou un avocat doivent être transférés du professionnel à la municipalité de résidence des partenaires dans les prochains jours 10 de la signature par PEC au format pdf p7m signature numérique à l'adresse suivante: comunebra@postecert.iy (Article 1 paragraphe 52);


Le contrat doit indiquer l'adresse indiquée par chaque partie à laquelle les communications relatives au contrat sont faites et peuvent contenir:


a) l'indication de la résidence;

b) comment contribuer aux besoins de la vie commune, en ce qui concerne la substance de l'autre et la capacité professionnelle et le travail à domicile;

c) le régime de propriété de la communion de propriété (qui peut être modifié à tout moment pendant la vie de la cohabitation). (Article 1 paragraphe 53 et 54);
Le contrat ne peut pas être complété ou condition. Dans le cas où les parties entrent des termes ou conditions, ils sont interdits.
La loi nationale commune des entrepreneurs s'applique aux contrats de coexistence. Les entrepreneurs de différentes nationalités appliquent la loi du lieu où la coexistence est principalement localisée.
2. Ils sont soumis au directeur national, européen et international le cas de pluralité de nationalités « (paragraphe art.1 64 qui a modifié l'article. 30-bis de la loi 31 mai 1995, n. 218)


Le contrat est nul dans les cas suivants: (1 section 57)


a) a un lien matrimonial, une union civile ou un autre contrat de cohabitation;
b) en l'absence d'exigences relatives à la coexistence de déclaration factuelle (absence de parenté, d'affinité ou de l'adoption, l'absence d'un couple de lien affectif stable et une assistance morale et matérielle mutuelle);
c) si l'une des parties est mineure;
(d) si l'une des parties est interdite par la loi;
e) dans le cas d'une condamnation pour l'infraction visée à l'article 88 du Code civil (meurtre commis ou tenté par un conjoint).

Les effets de l'accord de cohabitation restent suspendues dans l'attente de la procédure judiciaire ou une disqualification dans le cas d'un procès ou de mesures conservatoires préparées pour le crime d'assassiner du conjoint (art. 88 du Code civil), à l'acquittement. (Art paragraphe 1 58.);


L'accord de cohabitation se résout dans le cas de:


a) les parties conviennent, auquel cas la mesure exige que les formalités prévues pour la conclusion du contrat et devrait - si les partenaires avaient choisi la communauté juridique de la propriété - la dissolution du même (est applicable, mutatis mutandis, les dispositions du code civil régissant la propriété commune dans le mariage). Si l'accord de cohabitation découle des droits de propriété réels, le transfert du même doit fournir un notaire;
b) retrait unilatéral: le notaire ou l'avocat qui reçoit le document doit notifier la copie à l'autre partie; si la maison est dans la disponibilité du récidiviste, l'acte de retrait devra donner au collègue au moins 90 jours pour quitter la maison;
c) le mariage ou l'union civile entre les partenaires ou entre un partenaire et l'autre personne, auquel cas la partie de ce contrat de mariage ou d'union civile doit en informer le partenaire effectivement extrait le mariage ou l'union civile; une copie doit également être notifiée au professionnel qui a reçu ou authentifié le contrat de cohabitation;
d) la mort d'une des parties contractantes: le conjoint survivant ou les héritiers du défunt devront informer l'extrait de la mort au professionnel qui a reçu ou authentifié l'accord de cohabitation, qui informera le contrat avec le dossier de la résolution contrat anagrafe de la commune de résidence. (Art. 1 59 à 63 du paragraphe).


Références réglementaires Loi 20 Mai 2016, n. 76

Pièces jointes:
Télécharger ce fichier (modulo_cessazione_della_convivenza_di_fatto.pdf)modulo_cessazione_della_convivenza_di_fatto.pdf[Module de Cessation]130 kB
Télécharger ce fichier (modulo_convivenza_di_fatto.pdf)modulo_convivenza_di_fatto.pdf[Formulaire de constitution]126 kB