IoAiutoBra 1 débarrasser

Bruna Sibille, le maire de Bra, a présenté les certificats aux jeunes qui ont participé à la ville le jour de la «Food Collection» et de l'initiative «Donate Food». La première ville, à une réunion qui a été également assisté par le président du conseil Fabio Bailo et l'ensemble du conseil municipal, a remercié les jeunes élèves de l'école secondaire, collège saint Dominique Savio Institut et l'Institut supérieur "Ernesto Guala" qui ont collaboré à la collecte de nourriture, auprès de divers points de vente citoyens, à attribuer à ceux qui en ont le plus besoin par le biais d'associations engagées dans le volontariat social.

La photo de groupe des gagnants.

Ils sont très importants ceux des certificats délivrés aujourd'hui, parce qu'il est une déclaration de solidarité qui, contrairement à d'autres diplômes, doit d'abord être obtenu et puis aussi concrètement pratiquée « - dit le maire Bruna Sibille - » Il est traité d'une initiative cela nous a permis de faire une collection mais aussi un travail de sensibilisation envers nous-mêmes et envers les autres, car la solidarité grandit et nous fait grandir ". Aussi mots tirés de Pautasso Felice, l'un des organisateurs, qui a voulu se rappeler comment Bra ont été recueillies palettes 23 de marchandises totalisant 14 tonnes de nourriture été ajoutés aux plus de 9.600 tonnes collectées dans toute l'Italie.
Des remerciements spéciaux vont à l'école, mais aussi aux associations de tous les citoyens qui ont travaillé pour atteindre ce résultat important « - a ensuite rappelé Pautasso, notant que » même dans cette période difficile, il a été possible de recueillir, au niveau national, plus de nourriture que qui a recueilli l'année dernière ". Le professeur Flavia Santi, directeur de l'école secondaire publique de la ville, a souligné à la place qu '«une communauté éducative a été créée dans la ville, où les éducateurs étaient les enfants envers la communauté locale. Cela témoigne de la façon dont nous ne pouvons pas toujours parler des jeunes en tant que «citoyens de demain», mais en démontrant qu'ils sont déjà pleinement impliqués dans la vie de la ville ». (Rg)