IoAiutoBra 1 débarrasser

Les «terres d'excavation et les roches» sont des sols provenant d'activités d'excavation qui sont dépourvues de contaminants dangereux et / ou de matériaux tels que les plastiques, les gravats, l'argile, les métaux, etc.
La législation sur la gestion des terres et les roches est actuellement régie par:


D. Décret Législatif 152 / 2006 et "Normes Environnementales";
DM Environnement 10 Août 2012, n. 161 "Règlement régissant l'utilisation des terres et des roches pour l'excavation";
DPR 13 June 2017, n. 120 "Règlement établissant les règles simplifiées pour la gestion des terrains et des roches, conformément à l'article 8 du décret-loi 12 septembre 2014, no. 133, converti, avec modifications, par la loi 11 November 2014, n. 164 ", en vigueur depuis 22 August 2017.


Ce faisant, l'opérateur peut choisir de manipuler les matériaux d'excavation résultants selon les scénarios suivants:

1. Concession dans un centre autorisé;
2. Élimination ou récupération des déchets (Art 214 - 216 D. Lgs 152 / 2006 et smi);
3. Réutilisation directe sur le même site d'excavation selon l'art. 185 de D. Lgs. 152 / 2006;
4. Réutilisation en tant que sous-produits conformément à l'art. 184 bis et art. 186 de D. Lgs. 152 / 2006 et smi, DM 10 August 2012, n. 161 et DPR 13 June 2017, n. 120.

1. Concession dans un centre autorisé
Dans le cas où la mise à disposition d'un centre agréé est prévue, il est nécessaire de:
localiser un centre autorisé de remise en état ou d'élimination des terres (CER 170504);
identifier le stockage temporaire sur le site de production (ne pas dépasser les mois 3 ou 20 mc);
le transport doit être effectué par des entreprises enregistrées auprès de la société de gestion environnementale ou par la société sur demande au projet de loi pour propre transport;
Formulaire d'identification de problème pour le transport.
Au stade de la conception ou au plus tôt avant le début des travaux, le centre autorisé sélectionné doit être communiqué au Conseil du soutien-gorge pour les vérifications nécessaires.

2. Élimination ou récupération des déchets (Article 214 - 216 D. Légendes 152 / 06 et smi)
Dans le cas où l'excavation de la terre et la gestion des roches est réalisée au moyen de l'élimination des déchets ou la récupération de la norme de référence est le DM 05 / 02 / 1998 et smi et le décret-loi. 152 / 2006 et smi articles. 214 - 216.

3. Réutiliser selon l'art. 185 de D. Lgs. 152 / 2006
Article. 185 s'attend à ce que les terres et les roches soient excavées pas contaminé de l'excavation peuvent être réutilisés à des fins de construction naturelle sur le même site où ils ont été excavés.
Si elle tombe dans une série où les terres excavées ne sont pas inclus dans la description visée à l'alinéa précédent, ou présentant des signes de contamination microbienne, il est nécessaire que les mêmes matrices sont soumises à des tests de lixiviation, selon l'art. 4 le DPR 120 / 2017, appliquée à des matières granulaires selon l'art. 9 du décret du ministre en Février 5 1998, et, si le respect des limites du test de transfert, doivent être conformes aux dispositions de la législation en vigueur sur l'assainissement des sites contaminés.

4. Réutiliser selon l'art. 184 à D. Lgs 152 / 06 et smi à partir de DM 10 August 2012, n. 161
Article. 184 bis prévoit que toute substance ou tout objet satisfaisant à toutes les exigences du paragraphe 1 du même article peut être considéré comme un sous-produit et non comme un refus.
La terre excavée et roches produites au cours de la réalisation d'une intervention peut être considérée comme un sous-produit et en tant que tel opéré à la condition qu'il respecte les conditions et les exigences du paragraphe susmentionné 1, art. 184 bis du décret-loi. 152 / 2006, le DM Août 10 2012, n. 161 « La discipline de l'utilisation de la terre et Déroctage - critères de qualité à respecter pour être considéré comme sous-produits et non des déchets - Mise en oeuvre Article 49 DL 1 / 2012 (DL Libéralisation) » et le RMR Juin 13 2017, n. 120 « Règlement sur les règles simplifiées de la terre et de la gestion excavation du roc, conformément à l'article 8 du décret-loi 12 2014 Septembre, n. 133, converti avec modifications par la loi Novembre 11 2014, n. 164 " en vigueur depuis 22 August 2017.


Dans ce scénario, deux scénarios possibles différents sont proposés, chacun avec sa propre procédure précise:

- Chantiers de construction faisant l'objet d'une étude d'impact sur l'environnement ou d'une autorisation environnementale intégrée: Application des procédures fournies par DM 161 / 2012, avec la présentation du «Plan d'utilisation» conformément à l'art. 5 du même décret, suivant les dispositions du décret présidentiel 13 June 2017, no. 120;
- Pour tous les autres chantiers navals: application des procédures simplifiées identifiées par l'art. 186 de D. Lgs 152 / 2006 et smi, suivant les dispositions du DPR 13 June 2017, no. 120; le proposant ou le fabricant doit démontrer le respect des quatre points suivants, qui permettent de considérer les matériaux d'excavation comme des sous-produits et des non-déchets:

1. la destination de réutilisation également sur plusieurs sites doit être certaine et déterminée;
2. les matériaux d'excavation doivent être conformes aux CSC (seuils de concentration de contamination) compatibles avec le devenir et ne doivent pas constituer une source de contamination pour les eaux souterraines;
3. l'utilisation ne devrait pas entraîner de risques pour la santé ou de variations négatives des émissions par rapport aux matières premières normales;
4. les matériaux d'excavation ne doivent subir aucun traitement préventif, sauf pour les pratiques industrielles normales.


Ces exigences sont déclarées par un "L'auto-certification" (déclaration de substitution de l'acte notarié, conformément au décret présidentiel 445 / 2000) à soumettre à la Département ARPA de Cuneo et en même temps pour la connaissance de la ville de Bra, grâce au module spécial fourni par l'ARPA Piémont (http://www.arpa.piemonte.gov.it/approfondimenti/temi-ambientali/rifiuti/terre-e-rocce-1 ). Les activités d'excavation Ente compétentes doivent être autorisées que l'activité de construction et, par conséquent le processus d'auto-certification devront encore être coordonnés avec le processus de construction. Le fabricant, pendant l'exécution des travaux ou à la fin du même, doit également confirmer l'utilisation de la réussite ARPA en référence au lieu de production et de l'utilisation. Le transport se passe aussi bien / produit. La déclaration doit contenir suffisamment d'informations sur la quantité et la qualité des matériaux de travaux d'excavation et sur les sites concernés (production, stockage et utilisation), afin de permettre la vérification du respect des quatre conditions mentionnées ci-dessus sont indispensables pour classer le matériau en tant que sous-produit.

Il note que ces procédures seront appliquées aux demandes déposées à la ville de Bra de Août 22 2017, date d'entrée en vigueur du décret présidentiel Juin 13 2017, n. 120, alors que pour les précédentes, les dispositions des règlements précédents s'appliqueront.

Documentation et Modulistica
1. Déclaration des procédures de gestion des terrains et des rochers (prévue dans la procédure informatique pour les pratiques de construction unique);
2. Auto-certification pour réutilisation sur un autre site (formulaire ARPA Piémont) http://www.arpa.piemonte.gov.it/approfondimenti/temi-ambientali/rifiuti/terre-e-rocce-1/modulistica
Pour plus de documentation, voir l'art. 186 de D. Lgs 152 / 2006 et smi et DM no. 161 10 Août 2012.

Pour plus d'informations
Bureau de l'environnement - Tel 0172.238294.
Département de l'urbanisme - Tel 0172.438253.