IoAiutoBra 1 débarrasser
Il doit être soumis au bureau du registre de la municipalité a été rejointe par, des personnes vivant avec le défunt, une personne représentant ou au courant de la mort en quelques heures 24 de la mort.
En cas de décès à l'hôpital, maison de soins infirmiers, centre de bien-être social ou à une autre institution, la communication est le directeur médical ou toute autre personne autorisée par la santé de l'administration, toujours en quelques heures 24 de la mort. La notification doit contenir le nom complet de la personne décédée, la date et le lieu de naissance du défunt, la résidence et la nationalité du statut défunt, civil du défunt et si le nom marié et le nom de votre conjoint, le lieu, le jour et l'heure de la mort. Le document n'a pas à indiquer la cause du décès mais simplement s'il y a un soupçon que le décès est dû à un crime.
En cas de décès dus à des causes violentes ou des événements qui excluent les événements naturels ou il y a soupçon de crime, la communication à la municipalité sera faite par l'autorité judiciaire ou la police judiciaire le plus rapidement possible, conformément à leurs exigences d'événements . Dans ce cas, le magistrat autorisera, si nécessaire, le transport à la salle mortuaire pour permettre l'inspection cadavérique. La nouvelle du décès est transmise à l'officier d'état civil par l'autorité judiciaire au moyen d'aucune obstruction à l'enterrement.
Aucun corps ne peut être fermé en espèces, ou être soumis à une expertise nécropsie, dans un traitement conservateur de conservation dans les entrepôts frigorifiques, ni être enterré, enterré, incinéré plus tôt que les heures 24 de la mort. La période d'observation peut être prolongée jusqu'à heures 48, en cas de mort subite ou de mort apparente à moins que le médecin pathologiste trouve la mort par l'électrocardiographe, elle est réduite à moins de heures 24 dans les cas où la mort est due à propagation de la maladie infectieuse inclus dans la liste publiée par le ministère de la Santé, le cadavre présente des signes de pourriture initiée ou quand il y a d'autres raisons particulières qui l'exigent. Pendant la période d'observation, la plaie doit être placée dans des conditions qui ne gênent aucune durée de vie.
L'officier d'état civil doit remplir le dossier de pièce jointe pour les documents de décès avec le certificat nécroscopique avant de délivrer le permis d'enterrement (abattage ou sépulture) et autoriser la crémation. Le certificat est délivré par le personnel médical nécroscopique. Dans les hôpitaux, la fonction de médecin nécroscopique est assurée par le directeur de la santé ou par un médecin qu'il délègue. L'établissement du certificat doit indiquer l'existence de décès liés à la mort ou à la mort. La visite d'inspection du médecin doit être effectuée au plus tôt 15 heures après le décès, sauf dans les cas prévus à l'art. 8 - 9 - 10 du DPR 1 September 1990 n. 285 et au plus tard les heures 30 après le décès. Une personne autorisée à activer la chirurgie nécroscopique du médecin est l'officier d'état civil.
Pièces jointes:
Télécharger ce fichier (modulo_dichiarazionedimorte_editabile.pdf)Le formulaire (PDF modifiable).[Le formulaire de déclaration de décès.]0 kB