Hier, je suis arrivé quinze enfants à Bra, 2005 jeudi, Septembre 1, de Gomel, Biélorussie, dans le cadre de l'opération de vacances thérapeutique prévu pour aider les personnes touchées par la tragédie nucléaire de Tchernobyl. Merci à l'activisme du comité local des Amis des enfants de Tchernobyl, les enfants sont logés pendant un mois à des familles locales et, au cours de la journée, des activités éducatives et des jeux, ainsi que pas possible de subir des examens médicaux à la maison.
Pour eux, un programme détaillé qui sera basé sur l'école primaire de Madonna Fleurs, offrant des moments d'enseignement le matin, avec l'escorte Katia et les éducateurs qui leur enseigner quelques mots en italien, tandis que l'espace réservé pour le jeu sera coupé dans l'après-midi. Parmi eux, déjà prévu une visite à la marina Ligurie Cologne braidese de Laigueglia, en plus de prévoir son implication dans de nombreux moments d'animation qui offrira Bra en Septembre. Pour accueillir la délégation des jeunes Biélorusses et leur escorte, le ministre régional Bruna Sibille, en sa qualité de délégué du maire, qui voulait souligner l'importance de cette expérience, mais aussi une difficulté croissante dans la réalisation de l'opération. « Ce travail humanitaire ne serait pas possible sans la présence d'un tel conseil actif et engagé, qui peut également soulever efficacement les fonds nécessaires pour couvrir les dépenses qui prennent en charge » - a déclaré le conseiller Sibille, en ajoutant: « Un grand merci si la ville de Bra, qui fournit la cantine et les locaux où la performance des activités, mais surtout aux nombreuses familles qui ont accepté l'invitation à accueillir les garçons. Et « l'expérience de plus en plus difficile à réaliser, bien qu'il y ait un soutien pour une organisation de la force de la Legambiente nationale, bien que de rembourser ces difficultés sont les relations humaines qui sont créés entre les familles et les enfants, en plus de voir quel est l'état de nécessité pour eux d'expériences telles que celles qui peuvent vivre dans Bra.
Le séjour commencé hier est le deuxième lancé cet été 2005 par le Comité Braidien. En juillet et août, une trentaine de garçons, autrefois invités à Bra, sont retournés rendre visite aux familles qui les ont accueillis et avec lesquelles ils n'ont jamais cessé leurs contacts. (Rg)