Une fresque fascinante dans le monde de la danse, l'histoire de « The Miraculous Mandarin », la musique de ballet de Bela Bartok qui se déroulera le dimanche, Mars 5 à 17, au Teatro Politeama à Bra. Situé dans les premières et deuxièmes décennies du 900, avec la fusion de scènes et d'images vidéo, l'histoire du mandarin est une photographie de la dégradation métropolitaine, de la violence et de l'isolement. L'intrigue se déroule dans un repaire de malvivants, où trois individus pervers forcent une fille à admettre des visiteurs pour les déprécier. La première victime est un vieil homme, accroupi, que les trois voleurs chassent mal; le deuxième malheureux est un jeune, timide, que la jeune fille accueille avec amour, mais qui est immédiatement retiré des trois. Le troisième est le mandarin. Son apparence effraie et frappe la fille, mais vient bientôt un sentiment d'amour entre les deux. Les voyous essayant de lui voler, mais le mandarin rejette toutes les attaques et est relancé à plusieurs reprises, en redécouvrant le bien de la vie et de l'amour qui évitera l'existence de troubles et de la mort. « Le Mandarin merveilleux », plein de la chorégraphie de Susanna Egri et scènes par Emanuele Luzzati, est le premier spectacle que le nombre Politeama consacré au ballet de la saison théâtrale. Dans le cadre de la facturation des émissions non-abonnement, cependant, une soirée a eu un changement de date pour les questions organisationnelles. La mise en scène de « A Julia » Margareta Garpe, qui était prévue pour le jeudi 9 Février, a été reportée au mardi 21 28 Février. Pour les deux spectacles, la vente des billets est assurée par le bureau du tourisme et des manifestations et, le même soir, au cinéma Box Office du 20. L'entrée au spectacle "A Julia" est gratuite pour les abonnés. (Va)