IoAiutoBra 1 débarrasser

+++ section constamment mise à jour +++

ORDONNANCES DU MAIRE RELATIVES À L'URGENCE ÉPIDÉMIOLOGIQUE:

x ICI l'ordonnance n. 214 du 21 octobre 2020, valable du 22 octobre au 13 novembre 2020, contenant des mesures plus restrictives que la législation nationale à appliquer dans la ville suite à l'évolution de la situation épidémiologique dans la ville

MESURES ADOPTÉES PAR LE GOUVERNEMENT ET LA RÉGION DU PIÉMONT:

x ICI les mesures actuellement en vigueur, approuvé par le gouvernement à la suite de l'urgence sanitaire internationale.

x ICI le DPCM du 24 octobre 2020, en vigueur du 26 octobre au 24 novembre. Parmi les mesures, fermeture à 18 de bars, restaurants, pubs, pâtisseries et glaciers, tous les jours, y compris les jours fériés. La restauration avec livraison à domicile et la restauration avec plats à emporter sont autorisées jusqu'à minuit, avec une interdiction de consommation sur place ou à proximité. Arrêtez-vous dans les théâtres, cinémas, gymnases, piscines, spas et spas, salles de jeux et de paris. Les déplacements entre régions sont autorisés: il est cependant recommandé de ne pas se déplacer sauf pour les besoins de travail, de santé, d'études et de nécessité.

x ICI l'ordonnance de la région du Piémont qui interdit de voyager de 26h à 13h dans tout le Piémont du lundi 2020 octobre au 23 novembre 5 le lendemain matin. ici mauvais modèle de auto-certification pour déclarer des besoins de voyage avérés.

x ICI l'ordonnance de la région du Piémont n. 111 du 20 octobre 2020, ce qui oblige tous les lycées, publics et égaux, à alterner entre l'enseignement numérique et en présentiel pour une part d'au moins 50%, dans les classes du deuxième au cinquième, jusqu'au 13 novembre.

x ICI l'ordonnance de la région du Piémont n. 112 du 20 octobre 2020, qui prévoit la fermeture des centres commerciaux les samedis et dimanches du 24 octobre au 13 novembre, à l'exception des magasins d'alimentation, des pharmacies et des cabinets de médecins, des restaurants et des buralistes.

x ICI le DPCM du 18 octobre 2020, valable jusqu'au 13 novembre 2020 qui prévoit de nouvelles mesures restrictives pour contenir la pandémie. En particulier, la possibilité pour les maires de fermer rues et places après 21h face à tout risque de rassemblement, d'arrêter les sports collectifs amateurs, les festivals et les foires, la réglementation des activités des bars et restaurants et d'éventuels décalages des entrées des écoles. ICI les cartes Ali qui détaillent les points saillants de la disposition.

x ICI l'ordonnance de la région du Piémont n. 109 du 13 octobre 2020, en vigueur jusqu'au 13 novembre 2020 qui réaligne les dispositions de confinement du Covid-13 prévues dans le territoire régional sur la Dpcm du 19 octobre et contient quelques dispositions limitatives pour l'activité des activités commerciales.

x ICI l'ordonnance de la région du Piémont n. 110 du 13 octobre 2020, qui étend l'obligation pour les écoles de vérifier que les familles ont effectivement mesuré la fièvre des élèves à la maison.

x ICI la DPCM du 13 octobre 2020, qui introduit de nouvelles mesures urgentes pour contenir la pandémie, notamment: l'interdiction des fêtes privées à l'intérieur ou à l'extérieur et la recommandation d'éviter d'avoir plus de six personnes avec lesquelles vous ne vivez pas chez vous, l'obligation de restauration et bar pour fermer à 24, l'interdiction des voyages scolaires et l'arrêt au football et autres sports de contact à un niveau amateur.

x ICI la circulaire du Ministère de la Santé du 12 octobre 2020, qui met à jour les indications concernant la durée et la fin de l'isolement et de la quarantaine.

x ICI le décret-loi n. 125 du 7 octobre 2020, qui prolonge l'état épidémiologique d'urgence et nécessite l'utilisation de masques à l'extérieur ICI le communiqué de presse du Conseil des ministres à ce sujet.

x ICI l'ordre de la Région Piémont n. 102 du 2 octobre 2020 qui oblige à porter le masque même à l'extérieur dans tous les domaines pertinents des écoles.

x ICI l'ordonnance du ministère de la Santé du 21 septembre 2020, qui étend l'exigence de tests moléculaires ou d'antigènes aux citoyens de Paris et d'autres régions de France.

x ICI l'ordre de la Région Piémont n. 95 du 9 septembre 2020 qui réglemente la mesure de la température des élèves en vue de la rentrée officielle de l'année scolaire.

x ICI le DPCM 7 septembre 2020, qui prolonge jusqu'au 7 octobre les mesures de précaution pour combattre et contenir la propagation du virus Covid-19 contenu dans le Dpcm du 7 août 2020.

x ICI l'ordonnance du Ministère de la Santé du 16 août 2020, qui prévoit l'obligation de porter un masque même à l'extérieur de 18 à 6 dans les endroits où il y a un risque de rassemblement et de suspension des activités de danse, à l'extérieur et à l'intérieur, qui ont lieu dans les discothèques et dans tout autre espace ouvert au public.

x ICI l'ordonnance du ministre de la Santé du 12 août 2020, relative à l'obligation d'un écouvillon pour ceux qui arrivent de Croatie, Grèce, Malte, Espagne. Entrée interdite pour ceux qui arrivent de Colombie

x ICI l'arrêté du Premier Ministre du 7 août 2020, qui prolonge les mesures de précaution minimales pour contrer et contenir la propagation du virus Covid-7 jusqu'au 2020 septembre 19.

x ICI l'ordre de la Région Piémont n. 85 du 10 août 2020, qui étend les effets des anciennes dispositions régionales au 7 septembre.

x ICI le mode d'emploi pour ceux qui reviennent en Italie de l'étranger dans cette phase d'urgence Covid, approuvée par le Conseil régional de la région du Piémont.

x ICI l'ordre de la Région Piémont n. 76 du 11 juillet, qui introduit la possibilité de consulter les journaux et les journaux dans les bars et les établissements publics, ainsi que la reprise des jeux de cartes dans les clubs de loisirs.

x ICI l'ordre de la Région Piémont n. 75 du 3 juillet, ce qui réduit certaines des limitations précédemment en vigueur.

x ICI le DPCM 11 juin 2020, qui dicte les règles en vigueur depuis le 15 juin pour la soi-disant phase 3.

x ICI le décret-loi n. 33 du 16 mai 2020, qui régule la nouvelle phase de l'urgence du Coronavirus à partir du 18 mai. ICI la communication du gouvernement sur la question.

x ICI l'ordonnance 63 de la Région Piémont, valable du 23 mai au 14 juin. Parmi les innovations introduites, l'obligation d'utiliser le masque dans toutes les zones appartenant aux centres commerciaux (par exemple les parkings et les aires de jeux) et la fermeture des établissements de restauration et la livraison maximale de nourriture à une heure du matin. ICI les détails de la Région

x Activités de réouverture commercial du 18 mai: le calendrier en Piémont - Let directives de la région du Piémont

x ICI le DPCM 26er avril 2020 ce qui introduit un certain assouplissement des mesures de confinement prises pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. ICI les clarifications du gouvernement

x ICI le décret n. 49 du 30 avril de la région du Piémont, qui régit le service de plats à emporter par les bars, pubs, restaurants, glaciers et pâtisseries

x ICI le décret n. 50 du 2 mai de la région du Piémont, qui introduit des règles d'hygiène et de santé, concernant l'utilisation de masques, la réalisation de résidences secondaires, le toilettage des animaux, etc.

x ICI le DPCM du 28 mars 2020 pour contrer les effets économiques du coronavirus

x ICI le décret-loi n. 19 du 25 mars qui prévoit la possibilité d'introduire des restrictions à la libre circulation pour des raisons de santé. Un extrait du texte est visible sur le site Web du gouvernement

x ICI le DPCM du 22 mars qui introduit de nouvelles mesures concernant le confinement et la gestion de l'urgence épidémiologique de COVID-19 applicables sur l'ensemble du territoire national

x ICI l'ordonnance du Ministère de la Santé du 22 mars sur les déplacements d'une commune à l'autre

x L'Ordonnance du ministère de la santé du 20 mars 2020 avec de nouvelles restrictions dans toute l'Italie pour contrer et contenir la propagation du virus Covid-19

DOCUMENTS UTILES

INFO ET MISES À JOUR

NOMBRE UTILE

☎️ Pour contacter les bureaux de la municipalité de Bra:

- Tél Centalino. 0172.438111

- Tous les bureaux: voir ici les contacts

☎️ Police municipale: tél. 0172.413744.

☎️ Service municipal de protection civile: tél. 0172.439111.

> Services et bureaux municipaux: continue avec accès sur rendez-vous uniquement l'activité des bureaux de la municipalité de Bra. Les compteurs, toujours actifs selon les horaires habituels, sont accessibles par téléphone et en ligne. Pour les contacts, informations, demandes de services et services, il est possible d'appeler les numéros dédiés pendant les heures d'ouverture ou d'écrire aux e-mails de référence pertinents, indiqué sur ce lien. Les personnes sans rendez-vous ne pourront pas accéder aux locaux. CE LIEN le décret du maire n. 58 du 16 octobre régissant l'accès du public aux services municipaux, valable jusqu'au 31 octobre 2020.

> Covid 19 - la carte de la région du Piémont et les données relatives à Bra: sur le portail de la Région Piémont il y a les données relatives à la contagion dans toutes les Communes du territoire, mises à jour quotidiennement

> La cellule de crise (Coc - Centre des opérations municipales) a été réactivée, qui devra coordonner toutes les activités de compétence municipale relatives à l'urgence épidémiologique Covid-19.

> Bibliothèque: L'accès aux étagères est à nouveau autorisé tant que dans le respect des règles de sécurité: vous devez vous désinfecter les mains à l'entrée de la salle, porter un masque et garder une distance de sécurité d'au moins un mètre des autres personnes pendant tout leur séjour dans la bibliothèque . La possibilité de réserver des volumes et des livres par téléphone au 0172.413049, ou par mail, en écrivant à biblioteca@comune.bra.cn.it.

> BRA'S - Festival de la saucisse de soutien-gorge: Le rendez-vous de cette année, initialement prévu pour décembre prochain, est reporté à 2021.

> Musées: les musées de la ville peuvent être visités sur rendez-vous. Pour accéder aux structures, il est nécessaire d'être équipé d'un masque et de respecter les distances de sécurité.

> Expansion et installation temporaires dehor: du 25 mai aux demandes télématiques simplifiées. Les places seront accordées gratuitement par la Municipalité jusqu'au 31 octobre.

> Un masque de shopping: les modèles - destinés à ceux qui n'en ont pas encore - peuvent être récupérés à l'achat, jusqu'à un maximum de deux par ticket. Une contribution minimale de 1 euro par pièce est requise: les fonds récoltés soutiendront la campagne de solidarité #IoAiutoBra (www.ioelpbra.comune.bra.cn.it).

> Plus de 70 masques: la municipalité a distribué des masques lavables aux citoyens de plus de XNUMX ans qui ne disposent pas déjà d'autres outils de protection et qui en font la demande

> Masques de la région du Piémont: distribution aux citoyens des masques fournis par la Région Piémont, livrés gratuitement au domicile, directement dans la boîte aux lettres, par les bénévoles de Braidesi. Il n'est pas nécessaire de réserver ou de faire de demande

> Chèques d'achat: aide aux ménages les plus exposés aux effets économiques de l'urgence Covid 19. La date limite de dépôt des candidatures a expiré le 16 avril.

- LISTE DES SUPERMARCHÉS

- LISTE DES MAGASINS DE DÉTAIL D'ADHÉSION

> Renouvellement de la carte d'identité et des pratiques de résidence: informations utiles

> écocentres: comment accéder. Le service est opérationnel collection volumineuse. Infos sur www.coabser.it et www.verdegufo.it

> hommages: les premiers acomptes de la Tari - taxe sur les déchets, Tosap - Taxe permanente d'occupation du sol public et le versement unique de la taxe communale sur la publicité reporté au 30 septembre. Les deuxièmes tranches de Tari et Tosap sont confirmées à partir du 16 décembre.

> Relance des activités économiques: la «Table de travail pour la relance» a été mise en place qui rassemble la municipalité, les représentants des associations professionnelles, des syndicats et des institutions bancaires. L'administration municipale a déjà annoncé son intention d'utiliser une part du budget municipal pour relancer l'économie de la ville, ainsi que les contributions récoltées avec la campagne de solidarité #Io helpBra.

> cimetières: à partir du 11 mai, le cimetière urbain et ceux des hameaux de Bandito et Pollenzo rouvrent, de 8h à 19h, samedi et dimanche inclus. L'accès est autorisé en ce qui concerne les distances interpersonnelles et l'interdiction des rassemblements.

> Jardins publics et terrains de jeux: à partir du lundi 4 mai, les espaces verts publics ouverts rouvriront pour des activités sportives ou pour une simple promenade tant que les distances de sécurité seront respectées. Les jardins Rocca restent fermés jusqu'au 10 mai. Les aires de jeux de la ville sont toujours bouclées.

> marchés: les marchés de la ville se poursuivent en toute sécurité. A partir du mercredi 20 mai, tous les opérateurs participent. L'accès aux zones de marché est autorisé dans le respect des mesures de précaution: utilisation du masque, maintien des distances de sécurité et interdiction de toucher les marchandises à mains nues.

> Service à emporter: à partir du 4 mai, les activités commerciales - bars, pubs, restaurants, glaciers, pâtisseries - sont autorisées à bénéficier d'un service de retrait de nourriture sur réservation. Les activités commerciales doivent informer la municipalité de Bra à l'avance (sur papier gratuit) en l'envoyant à l'adresse comunebra@postecert.it à l'attention du Bureau du commerce et de la police municipale.

> Transport: en raison de l'urgence du coronavirus, les exécutions TPL subissent quelques variations. Sur le site du chef de service www.viaggisac.it vous pouvez consulter le calendrier mis à jour. Veuillez faire attention aux dispositions pour les passagers, publié sur ce lien.

> Transit Ztl: les établissements de restauration (restaurants, bars, pizzerias, etc.) qui effectuent un service de livraison à domicile peuvent demander une autorisation de transit à titre exceptionnel dans la ZTL, valable jusqu'au 3 avril, en envoyant un mail à ztl@comune.bra.cn.it. Quiconque doit passer par des livraisons ou pour des raisons de nécessité, doit le communiquer à la même adresse.

> La cellule de crise de la région du Piémont a ordonné la suspension de l'activité du Braa au 20 mars

> Prolongation de la validité des licences et des révisions de véhicules

> Assainissement des environnements urbains

> L'appel aux citoyens de l'administration communale

> Report de la foire de Pâques et des événements connexes

> Mises à jour quotidiennes: ainsi que sur le site de la municipalité, sur l'application Municipium et sur les pages officielles des principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram, à la recherche de "Comune Bra"), le maire fournira tous les jeudis du 17 au 18 des mises à jour sur la situation d'accueil du radio Web «BraOnTheRocks».

SERVICES ET INITIATIVES DE CITOYENNETÉ

> Soutien psychologique: service téléphonique destiné à tous les Braidesi en difficulté, notamment aux personnes âgées, aux personnes seules ou isolées, aux familles aux prises avec la prise en charge de leurs enfants, aux personnes en contact avec le handicap et au monde professionnel et productif en arrêt

> Collecte de fonds #IoAiutoBra: destiné aux familles et activités de production à Braid en difficulté, l'achat d'équipements de protection individuelle pour les agents de santé et les opérateurs de services essentiels et l'urgence alimentaire

> Épicerie et médicaments pour les personnes âgées: service gratuit pour les plus de 70 ans, handicapés ou handicapés qui vivent seuls et ne bénéficient d'aucune sorte de soutien familial. Renseignements au tél. 366.9393836, actif le lundi, mercredi ou vendredi matin de 8.30h12.30 à 13h18, ou le jeudi après-midi de XNUMXh à XNUMXh

> Je vous appelle à la maison - Assistance téléphonique à ceux qui sont seuls: un réseau de bénévoles coordonné par la mairie contactera les personnes signalées ou qui demandent le service, les mettant à jour sur les derniers développements et nouvelles, essayant de clarifier les doutes, s'assurant de tous les besoins. Renseignements au tél. 366.9393836. Caritas de Bra a également activé un service similaire, tous les détails ici.

> Entreprises et activités commerciales: commissaire Ascom Bra "Spécial d'urgence Covid-19", section avec des mises à jour en temps réel sur les réglementations, circulaires, informations pour les entreprises et les activités commerciales e "Soutien-gorge Ascom - Phase spéciale 2 Le redémarrage", section entièrement dédiée au redémarrage des entreprises et des activités commerciales: réglementation, subventions et lignes de financement subventionnées, appels d'offres, protocoles de santé et sécurité. Info: Soutien-gorge Ascom | Tél. 0172 413030; e-mail: info@ascombra.it

> Livraisons à domicile: Tut a Ca est l'application de livraison à domicile préparée par l'Ascom of Bra. Info et inscription: https://tutaca.it/

> Soutenez la Croix-Rouge du soutien-gorge: l'appel de la section locale, partenaire de la municipalité dans le livraison de médicaments à domicile

> Streaming de contes de fées: même si la structure de via Guala est fermée, les enfants n'auront pas à renoncer au plaisir de lire en toute sécurité grâce aux contes de fées lus à haute voix sur la chaîne Youtube de la municipalité.

> #IOSTUDIOACASA: soutien scolaire en ligne, par le Bureau d'information pour la jeunesse

> #COndiVIDiamo: raconter la vie au temps du Coronavirus avec des photos, des dessins, des pensées et des poèmes

> # Sabatoda4oena: le défi du bureau Bra Youth Policy à travers lequel rester connecté, bien que physiquement distant

> #Dacasaincasetta: Remote Open School, organisée par l'association du district de Madonna Fiori

> La Zizzola et le politeama illuminé par le tricolore italien

Les chiffres de l'urgence

9 Mars: Le Premier ministre, Giuseppe Conte, a signé le Dpcm 9 mars 2020 contenant de nouvelles mesures pour endiguer et contraster la propagation du virus Covid-19 sur tout le territoire national. Cette disposition étend les mesures visées à l'art. 1 du Dpcm du 8 mars 2020 à l'ensemble du territoire national. Il est également interdit de rassembler des personnes dans des lieux publics ou ouverts au public. Enfin, la lettre d de l'article 1 du décret présidentiel du 8 mars 2020 relatif aux manifestations et manifestations sportives a été modifiée.

Ces dispositions entrent en vigueur le 10 mars 2020 et sont en vigueur jusqu'au 3 avril 2020.

8 mars - le nouveau DPCM

Concernant l'urgence du Coronavirus, le Premier ministre Giuseppe Conte a signé aujourd'hui un nouveau décret du Premier ministre (dimanche 8 mars 2020) (ICI le texte complet). En application des dispositions de l'article 2 ("Mesures pour combattre et contenir le virus Covid-19 dans tout le pays") et en ce qui concerne les structures municipales, les musées seront fermés au public à partir d'aujourd'hui jusqu'au 3 avril inclus et la bibliothèque municipale. Le maire de Bra Gianni Fogliato invite les citoyens à respecter les règles indiquées par le gouvernement, en évitant les rassemblements ou les comportements potentiellement préjudiciables. «Ce sont les jours de la responsabilité, de la collaboration et de la sensibilisation. Il est important de respecter scrupuleusement les indications visant à contenir la propagation du virus: je remercie les Braidesi, les différentes réalités de la ville, le personnel municipal, le bénévolat civique, les organismes et les institutions pour la collaboration. Mes remerciements vont également au personnel de santé pour le grand et précieux travail quotidien accompli. Notre administration continue de suivre de près l'évolution de la situation (ndlr ce matin, une réunion a réuni les directeurs et la direction pour l'application des dispositions du nouveau décret du Premier ministre), dans une discussion permanente avec les instances concernées et dans le application scrupuleuse des directives gouvernementales ". Des travaux sont en cours - dans une collaboration fructueuse entre les services municipaux, les associations bénévoles et les différentes réalités de la ville, en dialogue permanent avec les autorités compétentes et dans le respect des règles - pour mettre en œuvre des plans et actions en faveur des quartiers les plus faibles de la ville .

4 mars - Le Premier ministre, Giuseppe Conte, a signé un nouveau Dpcm avec des mesures concernant le contraste et l'endiguement de la propagation du coronavirus à travers le pays. Ci-dessous (ou en cliquant sur ce lien) le texte du Dpcm.

*****

Le président du Conseil des ministres

Vu la loi du 23 août 1988, n. 400;

Vu le décret-loi du 23 février 2020, n. 6, contenant «Mesures urgentes concernant l'endiguement et la gestion de l'urgence épidémiologique de COVID-19» et, en particulier, l'article 3;

Vu l'arrêté du président du Conseil des ministres du 23 février 2020, contenant «les dispositions d'application du décret-loi du 23 février 2020, n. 6, contenant des mesures urgentes concernant le confinement et la gestion de l'urgence épidémiologique de COVID-19 ", publié au Journal officiel no. 45 du 23 février 2020;

Vu le décret du président du Conseil des ministres du 25 février 2020, contenant «de nouvelles dispositions d'application du décret-loi du 23 février 2020, n. 6, contenant des mesures urgentes concernant le confinement et la gestion de l'urgence épidémiologique de COVID-19 ", publié au Journal officiel no. 47 du 25 février 2020;

Vu le décret du président du Conseil des ministres du 1er mars 2020, contenant «de nouvelles dispositions d'application du décret-loi du 23 février 2020, n. 6, contenant des mesures urgentes concernant le confinement et la gestion de l'urgence épidémiologique de COVID-19 ", publié au Journal officiel no. 52 du 1er mars 2020;

Considérant que l'Organisation mondiale de la santé a déclaré le 30 janvier 2020 que l'épidémie de COVID-19 était une urgence internationale de santé publique;

Vu la résolution du Conseil des ministres du 31 janvier 2020, avec laquelle il a été déclaré, pour six mois, l'état d'urgence sur le territoire national relatif au risque sanitaire lié à l'apparition de pathologies dérivées d'agents viraux transmissibles;

Considérant l'évolution de la situation épidémiologique, le caractère particulièrement répandu de l'épidémie et l'augmentation des cas sur le territoire national;

Il a été jugé nécessaire de réglementer le cadre des interventions et des mesures d'exécution du décret-loi du 23 février 2020, n. 6, à appliquer uniformément sur l'ensemble du territoire national, ainsi qu'à identifier de nouvelles mesures;

Considérant, en outre, que les dimensions supranationales du phénomène épidémique et l'intérêt de plusieurs zones du territoire national rendent nécessaires des mesures visant à garantir l'uniformité dans la mise en œuvre des programmes de prophylaxie développés aux niveaux international et européen;

Compte tenu des indications formulées par le comité scientifique technique visé à l'article 2 de l'ordonnance du chef du département de la protection civile du 3 février 2020, no. 630, lors des sessions des 2, 3 et 4 mars 2020;

Sur proposition du ministre de la santé, après consultation des ministres de l'intérieur, de la défense, de l'économie et des finances, ainsi que des ministres de l'éducation, de la justice, des infrastructures et des transports, de l'université et de la recherche, des politiques agricoles alimentation et foresterie, biens et activités culturels et tourisme, politiques du travail et politiques sociales, pour l'administration publique et pour les politiques de la jeunesse et du sport, pour les affaires régionales et les autonomies, ainsi qu'après avoir entendu le président de la Conférence des présidents des régions;

DÉCRET

ART. 1

(Mesures visant à combattre et à contenir la propagation du virus COVID-19 dans tout le pays)

1. Afin de contrer et de contenir la propagation du virus COVID-19, les mesures suivantes s'appliquent dans tout le pays:

a) les congrès, réunions, réunions et événements sociaux sont suspendus, auxquels participent du personnel de santé ou du personnel chargé de l'exécution des services publics essentiels ou des services publics; toute autre activité de conférence ou de congrès est également reportée à une date postérieure à la durée d'effet du présent décret;

b) les spectacles, événements et spectacles de toute nature, y compris les représentations cinématographiques et théâtrales, organisés en tout lieu, public ou privé, qui provoquent une surpopulation de personnes de manière à ne pas permettre le respect de la distance de sécurité interpersonnelle des au moins un mètre visé à l'annexe 1, lettre d);

c) les manifestations sportives et les compétitions de tous types et de toutes disciplines, organisées dans tous les lieux, publics et privés, sont également suspendues; cependant, dans les municipalités autres que celles énumérées à l'annexe 1 du décret du Premier ministre du 1er mars 2020 et ses modifications ultérieures, la tenue des événements et compétitions susmentionnés, ainsi que des séances d'entraînement pour les athlètes de compétition, est toujours autorisée. à l'intérieur des installations sportives utilisées à huis clos ou à l'extérieur sans la présence du public; dans tous ces cas, les associations et clubs sportifs, au moyen de leur personnel médical, sont tenus d'effectuer les contrôles appropriés pour limiter le risque de propagation du virus COVID-19 parmi les athlètes, les techniciens, les managers et tous les accompagnants qui participent. Les activités sportives et motrices de base en général, pratiquées à l'extérieur ou à l'intérieur de gymnases, de piscines et de centres sportifs de toutes sortes, ne sont admises qu'à condition qu'il soit possible de se conformer à la recommandation énoncée à l'annexe 1, lettre d);

d) limité à la période allant du lendemain de la date d'entrée en vigueur du présent décret et jusqu'au 15 mars 2020, les services éducatifs pour enfants visés à l'article 2 du décret législatif du 13 avril 2017, n. 65 ans et activités didactiques dans les écoles de tous niveaux, ainsi que la fréquence des activités scolaires et d'enseignement supérieur, y compris les universités et les établissements de formation artistique, musicale et choreutique avancée, les cours professionnels, les masters et les universités pour personnes âgées, l'entreprise en tout cas, la possibilité de réaliser des activités d'apprentissage à distance; Les cours postuniversitaires liés à l'exercice des professions de santé sont exclus de la suspension, y compris ceux pour les médecins en formation spécialisée, les cours de formation spécifiques en médecine générale, les activités des stagiaires dans les professions de santé, ainsi que les activités des écoles de ministères de l'intérieur et de la défense;

e) les voyages éducatifs, les initiatives d'échange ou de jumelage, les visites guidées et les voyages éducatifs, quelle que soit leur dénomination, programmés par les établissements scolaires de tous niveaux et niveaux sont suspendus;

f) sans préjudice des dispositions de la lettre d), la réadmission dans les services éducatifs pour enfants visés à l'article 2 du décret-loi du 13 avril 2017, no. 65, et dans les écoles de tous ordres et grades pour les absences pour maladie infectieuse soumises à notification obligatoire en vertu du décret du ministre de la santé du 15 novembre 1990, publié au Journal officiel n. 6 du 8 janvier 1991, d'une durée supérieure à cinq jours, a lieu sur présentation d'un certificat médical, également en dérogation aux dispositions en vigueur;

g) les directeurs d'école activent, pendant toute la durée de la suspension des activités d'enseignement dans les écoles, des méthodes d'enseignement à distance également en fonction des besoins spécifiques des élèves handicapés;

h) dans les universités et les établissements de haute formation artistique, musicale et choreutique, pendant toute la durée de la suspension, des activités didactiques ou curriculaires peuvent être menées, si possible, avec des moyens éloignés, identifiés par les mêmes universités et institutions, en particulier en ce qui concerne la besoins spécifiques des étudiants handicapés; Les universités et institutions, après le rétablissement de la fonctionnalité ordinaire, assurent, lorsque cela est jugé nécessaire et en tout cas en identifiant les méthodes relatives, la reprise des activités de formation ainsi que des activités curriculaires ou tout autre test ou vérification, même intermédiaire, qui en résulte fonctionnel jusqu'à l'achèvement du parcours éducatif;

i) pour le bénéfice des étudiants qui ne sont pas autorisés, pour les besoins liés à l'urgence sanitaire visée par le présent décret, à participer aux activités didactiques ou curriculaires des universités et des établissements de haute formation artistique, musicale et choreutique, ces activités peuvent être réalisée, si possible, en utilisant des méthodes à distance, identifiées par les mêmes universités et institutions, également en tenant compte des besoins spécifiques des étudiants handicapés; Les universités et les institutions assurent, lorsque cela est jugé nécessaire et en tout cas en identifiant les méthodes relatives, la reprise des activités de formation, ainsi que celles des programmes, ou tout autre test ou vérification, même intermédiaire, qui sont fonctionnels à l'achèvement du parcours éducatif; les absences accumulées par les étudiants mentionnés dans la présente lettre ne sont pas comptabilisées aux fins de l'admission aux examens finaux ainsi qu'aux fins des évaluations relatives;

l) il est interdit aux patients accompagnants de séjourner dans les salles d'attente des services d'urgence et d'accueil et des urgences (DEA / PS), sauf indication contraire expresse du personnel de santé en charge;

m) l'accès des proches et des visiteurs aux structures d'accueil et de soins de longue durée, aux résidences de soins assistés (RSA) et aux structures résidentielles pour personnes âgées, autosuffisants et non autosuffisants, est limité aux cas indiqués par la gestion sanitaire de la structure, qui doit adopter les mesures nécessaires pour empêcher une éventuelle transmission de l'infection;

n) la méthode de travail agile régie par les articles 18 à 23 de la loi du 22 mai 2017, n. 81, peut être appliqué, pour la durée de l'état d'urgence visé par la résolution du Conseil des ministres du 31 janvier 2020, par les employeurs à toute relation de travail, dans le respect des principes dictés par les dispositions précitées, même en l'absence d'accords individuelle à l'intérieur; les obligations de divulgation en vertu de l'article 22 de la loi no. 22, sont acquittés par voie électronique également en utilisant la documentation mise à disposition sur le site Web de l'Institut national d'assurance contre les accidents du travail;

o) avec une disposition de gestion spécifique, en faveur des candidats qui n'ont pas pu passer les épreuves d'examen en raison de la suspension visée à l'article 1, paragraphe 1, lettre f) de l'arrêté du président du Conseil des ministres du 25 février 2020, l'extension des délais prévus par les articles 121 et 122 du décret législatif du 30 avril 1992, n. 285;

p) en tenant compte des indications fournies par le ministère de la santé, en accord avec le coordinateur des interventions pour venir à bout de l'urgence du coronavirus, les divisions territoriales du service national de santé assurent au ministère de la justice un accompagnement adapté à l'endiguement de la propagation de l'infection de la COVID-19, également par le biais de garanties adéquates propres à garantir, selon les protocoles sanitaires élaborés par la direction générale de la prévention sanitaire du ministère de la santé, de nouvelles entrées dans les établissements pénitentiaires et les établissements pénitentiaires pour mineurs, en particulier en ce qui concerne les sujets provenant des municipalités de visés à l'annexe 1 de l'arrêté du président du Conseil des ministres du 1er mars 2020, et ses modifications ultérieures, jusqu'à la fin de l'état d'urgence.

ART. 2

(Mesures d'information et de prévention sur l'ensemble du territoire national)


1. Les mesures suivantes s'appliquent également dans toute l'Italie:

a) le personnel de santé suit les mesures préventives appropriées pour la propagation des infections respiratoires fournies par l'Organisation mondiale de la santé et applique les indications pour l'assainissement et la désinfection des environnements fournies par le ministère de la Santé;

b) une recommandation expresse est faite à toutes les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques ou multimorbables ou ayant des états d'immunosuppression congénitale ou acquise, pour éviter de quitter leur domicile ou leur résidence en dehors des cas de stricte nécessité et en tout cas éviter les endroits surpeuplés du qu'il n'est pas possible de maintenir la distance de sécurité interpersonnelle d'au moins un mètre, visée à l'annexe 1, lettre d);

c) dans les services éducatifs pour enfants visés par le décret législatif du 13 avril 2017, n. 65, dans les écoles de tous niveaux, dans les universités, dans les bureaux des administrations publiques restantes, des informations sur les mesures de prévention en matière de santé et d'hygiène énumérées à l'annexe 1 sont affichées dans les espaces ouverts au public, c'est-à-dire d'une plus grande surpopulation et de transit. ;

d) les commissaires aux comptes et les associations professionnelles encouragent la diffusion d'informations sur les mesures de prévention en matière de santé et d'hygiène visées à l'annexe 1 également dans les établissements commerciaux;

e) il est recommandé que les municipalités et autres collectivités locales, ainsi que les associations culturelles et sportives, proposent des activités récréatives individuelles en alternative aux activités collectives interdites par le présent décret, qui promeuvent et favorisent les activités de plein air, à condition qu'elles soient pratiquées sans créer de rassemblements de personnes ou effectuée au domicile des intéressés;

f) dans les administrations publiques et, en particulier, dans les zones d'accès aux structures des services de santé, ainsi que dans tous les locaux ouverts au public, conformément aux dispositions de la directive du ministre de l'administration publique du 25 février 2020, no. 1, des solutions désinfectantes pour l'hygiène des mains sont mises à la disposition des employés, ainsi que des utilisateurs et des visiteurs;

g) lors de l'exécution des procédures de mise en faillite publiques et privées, des mesures organisationnelles appropriées sont prises pour réduire les contacts étroits entre les candidats et garantir aux participants la possibilité de respecter la distance d'au moins un mètre entre eux, conformément à l'annexe 1 , lettre d);

h) les entreprises de transport public, même longue distance, prennent des mesures extraordinaires pour désinfecter les véhicules;

i) toute personne qui, à partir du quatorzième jour précédant la date de publication du présent décret, est entrée en Italie après avoir séjourné dans des zones à risque épidémiologique, identifiées par l'Organisation mondiale de la santé, ou a traversé et s'est arrêtée dans les municipalités de visé à l'annexe 1 de l'arrêté du président du Conseil des ministres du 1er mars 2020 et ses modifications ultérieures, doit communiquer cette circonstance au service de prévention de la société de santé responsable du territoire ainsi qu'à son médecin généraliste ou au pédiatre de libre choix . Les modalités de transmission des données aux services de santé publique sont définies par les régions avec une disposition spéciale, qui indique les références des noms et contacts des médecins de santé publique; en cas de contact via le numéro unique d'urgence 112 ou le numéro gratuit spécifiquement mis en place par la région, les opérateurs des centres communiquent les informations générales et les coordonnées à transmettre aux services de santé publique territorialement compétents.

2. L'opérateur de santé publique et les services de santé publique territorialement compétents prescrivent, sur la base des communications visées au paragraphe 1, point i), le séjour à domicile, selon les méthodes indiquées ci-après:

a) contacter par téléphone et obtenir des informations, aussi détaillées et documentées que possible, sur les zones de séjour et sur le voyage effectué au cours des quatorze jours précédents, en vue d'une évaluation adéquate du risque d'exposition;

b) vérifié la nécessité de mettre en place une surveillance de la santé et un isolement fiduciaire, informer en détail l'intéressé des mesures à prendre, en illustrant les méthodes et les objectifs afin d'assurer une adhésion maximale;

c) a vérifié la nécessité de commencer la surveillance de la santé et l'isolement fiduciaire, l'opérateur de santé publique informe également le médecin généraliste ou le pédiatre de son choix dont le sujet est également assisté aux fins de toute certification aux fins INPS (circulaire INPS HERMES du 25 février 2020 0000716 du 25 février 2020);

d) en cas de besoin de certification INPS pour absence du travail, une déclaration est adressée à l'INPS, à l'employeur et au médecin généraliste ou pédiatre de libre choix dans laquelle il est déclaré que pour des raisons de santé publique, il a été mis en quarantaine, précisant sa date de début et de fin.

3. L'opérateur de santé publique doit également:

a) vérifier l'absence de fièvre ou d'autres symptômes de la personne à isoler, ainsi que de tout autre partenaire cohabitant;

b) informer la personne des symptômes, des caractéristiques de contagiosité, des modes de transmission de la maladie, des mesures à mettre en place pour protéger les éventuels cohabitants en cas d'apparition de symptômes;

c) informer la personne de la nécessité de mesurer la température corporelle deux fois par jour (le matin et le soir).

4. Afin de maximiser l'efficacité de la procédure de santé, il est essentiel de renseigner sur la signification, les méthodes et les objectifs de l'isolement à domicile afin d'assurer une adhésion et une application maximales des mesures suivantes:

a) maintien de l'état d'isolement pendant quatorze jours à compter de la dernière exposition;

b) interdiction des contacts sociaux;

c) interdiction de voyager et de voyager;

d) obligation de rester joignable pour les activités de surveillance.

5. En cas de symptômes, la personne surveillée doit:

a) aviser immédiatement le médecin généraliste ou le pédiatre de son choix et l'opérateur de santé publique;

b) porter le masque chirurgical fourni au début de la procédure de santé et s'éloigner des autres partenaires;

c) rester dans votre chambre avec la porte fermée assurant une ventilation naturelle adéquate, en attendant le transfert à l'hôpital, si nécessaire.

6. L'opérateur de santé publique communiquera quotidiennement avec la personne sous surveillance pour connaître les conditions de santé. En cas de symptômes, après consultation du médecin généraliste ou du pédiatre de libre choix, le médecin de santé publique procède selon les dispositions de la circulaire no. 5443 du ministère de la santé du 22 février 2020, et modifications et compléments ultérieurs.

7. Sur l'ensemble du territoire national, l'application des mesures de prévention sanitaire énoncées à l'annexe 1 est recommandée.

ART. 3

(Suivi des mesures)

1. Le préfet territorialement compétent contrôle la mise en œuvre des mesures prévues par le présent décret par les administrations compétentes.

ART. 4

(Dispositions finales)

1. Les dispositions du présent décret prennent effet à compter de la date de son adoption et sont applicables, sauf disposition contraire dans les mesures individuelles, jusqu'au 3 avril 2020.

2. À compter de la date d'entrée en vigueur des dispositions du présent décret, les articles 3 et 4 du décret du président du Conseil des ministres du 1er mars 2020 cessent de produire leurs effets.

3. Les mesures prévues aux articles 1er et 2 du décret du président du Conseil des ministres du 1er mars 2020, tel que modifié, restent inchangées. Dans les territoires indiqués aux annexes 1, 2 et 3 du décret du président du Conseil des ministres du 1er mars 2020 et ses modifications ultérieures, les mesures visées dans le présent décret, lorsqu'elles sont plus restrictives, s'appliquent en tout état de cause cumulativement avec toute autre mesure envisagée par ledit Articles 1er et 2.

4. Les dispositions du présent décret s'appliquent aux régions dotées de statuts spéciaux et aux provinces autonomes de Trente et Bolzano, de manière compatible avec leurs statuts respectifs et les règles d'application relatives.


Rome,

LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES

LE MINISTRE DE LA SANTÉ


allegato 1
Assainissement:

a) lavez-vous souvent les mains. Il est recommandé de proposer des solutions hydroalcooliques pour le lavage des mains dans tous les lieux publics, gymnases, supermarchés, pharmacies et autres lieux de réunion;

b) éviter tout contact étroit avec des personnes souffrant d'infections respiratoires aiguës;

c) éviter les câlins et les poignées de main;

d) maintenir, dans les contacts sociaux, une distance interpersonnelle d'au moins un mètre;

e) hygiène respiratoire (éternuements et / ou toux dans un mouchoir évitant le contact des mains avec les sécrétions respiratoires);

f) éviter l'utilisation à grande échelle de bouteilles et de verres, en particulier lors d'activités sportives;

g) ne touchez pas vos yeux, votre nez et votre bouche avec vos mains;

h) vous couvrir la bouche et le nez si vous éternuez ou toussez;

i) ne prenez pas de médicaments antiviraux et d'antibiotiques, sauf s'ils sont prescrits par le médecin;

l) nettoyer les surfaces avec des désinfectants à base de chlore ou d'alcool;

m) utilisez le masque uniquement si vous pensez être malade ou si vous aidez des personnes malades.

2 mars - arrêt des activités éducatives jusqu'au 8 mars

L'arrêt des activités pédagogiques est prolongé jusqu'au 8 mars. Pour en décider et la communiquer, le Président de la Région s'oppose à la demande de prudence exprimée par les médecins et pédiatres et techniciens de la Cellule de crise. La prolongation a été décidée avec une ordonnance signé par le Président de la Région Piémont, après consultation du Ministère de la Santé. L'ordonnance régionale prévoit la prolongation jusqu'au 8 mars, y compris la suspension, déjà prévue les 2 et 3 mars, des services éducatifs des enfants et des écoles de tous niveaux, ainsi que la fréquence des activités scolaires et de formation cours supérieurs, professionnels, y compris stages, masters, université pour personnes âgées, à l'exclusion des spécialistes des disciplines médicales et chirurgicales et des activités d'enseignement à distance. La date de reprise des activités didactiques et éducatives est renvoyée à une disposition ultérieure.

1 Mars

La région du Piémont a émis le décret n. 24, qui trie pendant des jours 2 3 et Mars la suspension des services éducatifs de la petite enfance et des écoles de tous niveaux, ainsi que la fréquentation des activités scolaires et de l'enseignement supérieur, des cours professionnels (y compris des stages), des masters, des universités pour personnes âgées, à l'exception des étudiants spécialisés dans les disciplines et activités médicales et chirurgicales apprentissage à distance.

Les deux jours serviront à une intervention extraordinaire d'assainissement des écoles, comme annoncé hier avec le directeur du bureau régional de l'école. Ce n'est que mardi, après avoir entendu l'avis technique et scientifique de l'Institut Supérieur de la Santé sur l'évolution de l'infection, que la Région décidera de rouvrir complètement les écoles du Piémont ou de prolonger la suspension de l'activité d'enseignement pour protéger la santé de nos étudiants.

Voir également le décret de la présidence du Conseil des ministres (à ce lien la publication au Journal officiel)

29 Février (trat par Piemonte Informa, en attente de décrets ministériels)

21.30hXNUMX. Lundi rencontre avec le monde des affaires. Lundi matin, le président de la région rencontrera les représentants du monde économique piémontais. Un appel extraordinaire pour analyser les répercussions créées par l'urgence du coronavirus et les stratégies de récupération. Ce sera l'occasion de parler également du Plan de Compétitivité qui sera présenté le 13 mars, auquel s'ajoute un nouveau chapitre dédié aux mesures d'accompagnement du Piémont en ce moment difficile. Il est en effet nécessaire d'allouer des ressources supplémentaires à un plan de promotion extraordinaire.

21 h XNUMX. Le Piémont recommence. Il recommence et revient progressivement à la normale. Cela a été décidé par le président du Conseil des ministres, mais avec une série d'indications opérationnelles qui seront divulguées dans le décret gouvernemental qui sera publié demain au Journal officiel: à partir de lundi, les musées, cinémas, piscines, activités sportives rouvriront et des événements pourront être organisés à nouveau et événements. Cela a été communiqué par le président de la région, selon lequel le Piémont redémarre ainsi avec prudence, bon sens et prudence, également parce que certains territoires frontaliers avec la Lombardie, mais nous pouvons commencer à revenir à la normale et essayer de mettre nos peurs et nos peurs derrière nous, la santé , sociaux et économiques liés au coronavirus.

18.40 h XNUMX. Dispositions pour les parcs d'attractions. A partir d'aujourd'hui, l'activité des parcs d'attractions est autorisée tant qu'elle se déroule dans un lieu ouvert, garantissant une distance d'au moins un mètre entre les personnes.

18.30hXNUMX. Dispositions relatives aux fonctions religieuses. A partir d'aujourd'hui, les fonctions ordinaires peuvent avoir lieu avec la contrainte d'éviter les rassemblements et de garantir l'accès aux quotas de manière à déterminer une distance d'au moins un mètre entre les fidèles présents. C'est ce qui a été décidé par le Ministère de la Santé en accord avec le Président de la Région.

Heures 18. Les écoles rouvrent. Le président de la région a annoncé que les élèves des écoles de tous les niveaux et de tous les niveaux du Piémont retourneront à l'école le mercredi 4 mars prochain. Lundi et mardi, les bâtiments subiront, en accord avec le bureau régional de l'école, une opération d'assainissement extraordinaire et seul le personnel de l'école pourra y accéder. Demain, après avoir lu le décret gouvernemental, le président préparera l'ordre de moduler l'entrée à l'école.

La Protection Civile Régionale se mettra à disposition des écoles qui rencontreront des difficultés opérationnelles et la Région a alloué des fonds pour faciliter cette opération. Deux jours de fermeture supplémentaires pour les étudiants seront également utilisés pour évaluer l'évolution des infections dans les zones du Piémont bordant les zones de flambée. Les cours et les examens dans les universités et les écoles polytechniques seront réglementés selon les dispositions décidées de manière indépendante.

25 Février

Un décret du Premier ministre (DPCM 25 février 2020) a ordonné la prorogation au dimanche soir de l'ordonnance interdisant les manifestations sociales, sportives, religieuses et éducatives.

24 février - 22 h - Circulaire explicative

La Région Piémont a adressé aux préfets la circulaire qui apporte des précisions utiles sur le contenu de l'ordonnance du 23 février "Mesures urgentes concernant la maîtrise des infections à coronavirus". Le texte intégral est disponible sur ce lien: https://bit.ly/2HXvWRT

Les événements suspendus comprennent des foires, des festivals, des parcs d'attractions, des concerts, des événements sportifs avec la présence du public, des représentations théâtrales, cinématographiques et musicales, y compris des discothèques et des salles de danse. L'entraînement sportif est autorisé à l'exclusion de l'utilisation des vestiaires et des douches. Les centres de langues privés, les centres de musique sans circulation publique et les auto-écoles restent ouverts. Toutes les activités économiques, agricoles, de production, de santé et socio-santé, commerciales et de services, y compris les entreprises publiques, les marchés, les cantines, les dortoirs d'utilité publique, sont également exclues de la suspension. Les célébrations de mariages et les funérailles civiles et religieuses ne sont pas considérées comme suspendues, à condition que seuls les membres de la famille soient autorisés à participer. Pour les services funéraires, il est jugé préférable d'exécuter des fonctions extérieures

24 février - 8.30hXNUMX - suspension des événements

Nous vous informons que, conformément à l'ordonnance contingente et urgente n ° 1 publiée hier par la Région du Piémont et le ministère de la Santé, tous les événements publics prévus à Bra à partir d'aujourd'hui - lundi 24 février 2020 - jusqu'au samedi 29 février sont suspendus. La conférence de presse de présentation des événements 2020 prévue le jeudi 27 février au Palazzo Mathis est également reportée à une date ultérieure.


23 février - 20 h - Mises à jour - Arrêté contingent et urgent du ministère de la Santé et de la région du Piémont

Comme déjà annoncé ce jour-là, l'ordonnance ministérielle et régionale a été publiée qui décrète officiellement - de demain au samedi 29 février - la suspension des services de garde et des écoles de tous niveaux, ainsi que la fréquence des activités scolaires et enseignement supérieur, cours professionnels (y compris stages), masters, cours universitaires de tous niveaux et universités pour personnes âgées. L'ouverture au public des musées, bibliothèques et autres lieux de culture est également suspendue.

L'Administration de Bra, réunie ce soir en session extraordinaire de l'Exécutif, continue de suivre l'évolution de la situation.

CI-JOINT, LE TEXTE COMPLET DE LA COMMANDE. ICI UN EXTRAIT DE LA PARTIE DU DISPOSITIF.

ORDONNANCE CONTINGABLE ET URGENTE N ° 1
1. Afin d'éviter la propagation du COVID-19 sur le territoire régional, le président de la région du Piémont adopte des mesures extraordinaires de confinement adéquat pour contraster l'évolution de la situation épidémiologique.

2. Les mesures visées au paragraphe 1 sont les suivantes: a) Suspension d'événements ou d'initiatives de toute nature, d'événements, dans des lieux publics ou privés, à la fois dans des lieux fermés et ouverts au public, y compris ceux à caractère culturel, récréatif ou sportif et religieux; b) Fermeture des services éducatifs pour les enfants et les écoles de tous niveaux, ainsi que la fréquentation des activités scolaires et d'enseignement supérieur, des cours professionnels (y compris les stages), des masters, des cours universitaires de tous niveaux et des universités pour personnes âgées, à l'exclusion des étudiants spécialisés dans les disciplines médicales et chirurgicales et les activités d'apprentissage à distance; c) Suspension de l'ouverture au public des musées et autres instituts et lieux culturels visés à l'article 101 des codes du patrimoine culturel et paysager en application du décret législatif 42/2004, ainsi que de l'efficacité des dispositions réglementaires sur accès libre ou gratuit à ces instituts ou lieux; d) Suspension de tous les voyages éducatifs sur le territoire national et étranger; e) Fourniture de l'obligation pour les personnes qui sont entrées dans le Piémont depuis des zones à risque épidémiologique identifiées par l'Organisation mondiale de la santé de communiquer cette circonstance au Département de prévention de l'Autorité de santé responsable du territoire pour l'adoption de la mesure résidence fiduciaire avec surveillance


23 février - HEURES 18 - Mises à jour

La municipalité de Bra suit de près les développements liés à la propagation du coronavirus dans la région du Piémont.

Le président de la région du Piémont, avec le préfet, le conseiller régional pour la santé et la sécurité, ont prévu dans l'après-midi que, à partir de demain (lundi 24 février 2020) et pendant une semaine, les activités éducatives seront suspendues dans tous les écoles de tous niveaux dans la région du Piémont, y compris les agences de formation. De plus, tous les événements et manifestations de toutes sortes, à l'intérieur comme à l'extérieur, qui impliquent le rassemblement de personnes, seront suspendus.

Il n'y a actuellement aucun cas d'infection dans la zone municipale.

Toute évolution et le texte de l'ordonnance régionale, lorsqu'ils seront disponibles, seront communiqués sur les réseaux sociaux et sur le site Internet de la commune.



23 février - HEURES 14 - La déclaration commune des maires de Bra et Alba

"Malheureusement, en Italie également, se sont produits les premiers cas de contagion par le coronavirus qui, après la Lombardie et la Vénétie, ont également atteint le Piémont", déclarent les premiers citoyens d'Alba, Carlo Bo, et de Bra, Giovanni Fogliato.

Les deux maires ont l'intention de rassurer tous leurs concitoyens sur le fait que les hôpitaux d'Alba et de Bra respectent également strictement les protocoles précis en vigueur dans toute la région et que les professionnels de la santé sont informés sur la façon de se comporter pour faire face aux urgences qui pourraient survenir.

«En cas de problèmes de santé, nous invitons les citoyens à contacter le médecin de famille ou à appeler le 112 - continuer Bo et Fogliato -. Pour notre part, nous resterons en contact permanent avec la Direction de l'Asl CN2, afin d'intervenir rapidement en cas de besoin. "

Dans les moments difficiles, vous avez besoin d'informations et non d'alarmisme, alors n'oubliez pas la page du site du ministère de la Santé où vous pouvez trouver de nombreuses informations utiles: http://www.salute.gov.it/nuovocoronavirus


Numéro d'utilité publique actif 24 heures sur 24: 1500

Région du Piémont: https://www.regione.piemonte.it/web/temi/sanita/coronavirus-2019-ncov-gestione-della-situazione

volontaires de la Croix-Rouge italienne et du groupe civique des volontaires de la protection civile de Bra.