Financement participatif civique

Rendez-vous avec le théâtre d'Eduardo De Filippo le vendredi 16 Février 2018 au théâtre Politeama Boglione à Bra. Sur scène, le 21, la comédie « Ces fantômes! » Signé par Marco Tullio Giordana, réalisateur primé de films aimé par le grand public et par les critiques comme appréciées « Les cent pas » et « Le meilleur de la jeunesse. » Le jeu a donc une direction « précieux et prudent » comme l'a souligné Carolina Rosi, aussi une fille d'art, qui conduit aujourd'hui elledieffe compagnie de feu Luca De Filippo, son partenaire de vie et la scène pittoresque, et le fils du grand Eduardo . Une production importante aux « Ces fantômes » qui montre le travail constant du parti engagé à représenter et protéger l'amour, le dévouement et la qualité, le patrimoine culturel de l'une des familles les plus anciennes de la tradition théâtrale italienne.

« Ces fantômes! », Écrit par Eduardo De Filippo dans 1945, dit les vicissitudes économiques et émotionnelles de Pasquale Lojacono, aux prises avec une nouvelle maison et un (présumé) fantôme exceptionnellement généreux. Sur scène Gianfelice Imparato, il a apprécié l'interprète des textes de De Filippo, dans le rôle de Pasquale Lojacono, flanqué à droite de Carolina Rosi (Maria, sa femme) et Nicola Pinto (Raffaele, gardien), Massimo De Matteo (Alfredo Marigliano) John Allocca (Gastone Califano), Paola Fulciniti (Armida), Gianni Cannavacciuolo, et de la très jeune Andrea Cioffi et Viola Forestiero. La scénographie et les lumières sont de Gianni Carluccio, les costumes de Francesca Livia Sartori, la musique d'Andrea Farri.

« Eduardo est l'un de nos plus grands monuments de la « 900 - dit le réalisateur Marco Tullio Giordana commentant le travail effectué avec la société Elledieffe- est connue et représentée, avec Pirandello, dans les théâtres du monde entier. Taille qui n'a pas disparu au fil du temps. La pertinence de ces fantômes! c'est même déconcertant pour moi. Il ressort du texte non seulement la grande et misérable Naples après la guerre, la vie dure, la présence libératrice / dominatrice des Alliés, mais aussi un sentiment que je trouve intacte cette fois-ci, une douleur qui n'a jamais quitté la ville et le long de son contrepoint joyeux. Le type incarné par Pasquale Lojacono - reproduit en chiffres Alfredo, Gaston, gardien Raphaël - avec son indécidabilité, l'art d'obtenir la confiance morale, l'opportunisme, les rêves naïfs et la mesquinerie, il est très différent des compatriotes d'aujourd'hui. La grandeur d'Eduardo consiste à ne pas se lever pour juger, à ne pas se sentir mieux que lui ou eux. Il ne condamne pas ou absout, il représente simplement ce monde sans escomptes et sans irritation. Son regard ne craint pas la compassion, rejette la rigidité du moraliste ".

"Ces fantômes!" Commence à 21, avec une ouverture de guichet à 20. Les billets sont en prévente au théâtre le vendredi de la 15 19 Piazza Carlo Alberto (20 euros d'ensemble, réduit à 18 26 ans pour les moins et ceux au cours des années 65), www.ticket.it sur place et dans les points ventes affiliées. La prochaine réunion sera sur la scène du dimanche Politeama Mars 4 2018 avec « Le Malade Imaginaire » de Molière, mise en scène par Ugo Chiti. Plus d'informations sur www.turismoinbra.it ou en appelant le 0172.430185. (Ea)

Info: Ville de Bra - Théâtre Politeama Boglione
Tel 0172.430185 - turismo@comune.bra.cn.it