Même Bra adhère aux « municipalités dans l'obscurité », une forme de protestation menée par les maires piémontaises, vendredi Juillet 16 2010, hors éclairage des rues dans certains quartiers de la ville pour protester contre les coupes prévues par le gouvernement d'ici l'été de manœuvre . Pour réitérer le maire, Bruna Sibille, lors du conseil municipal qui s'est déroulé hier soir, lundi 12 juillet. "L'éclairage de la Zizzola, la façade de la mairie et la Piazza Caduti pour la liberté seront éteints. De la part des maires, il y a une grande responsabilité de procéder dans le sens d'un arrangement des comptes publics mais il n'est pas acceptable que le partenariat soit déchargé, pour une part importante, sur les autorités locales "- a dit le premier citoyen -" Vous ne pouvez pas changer au cours de l'année, les règles du pacte de stabilité, car je n'accepte pas qu'un organisme vertueux soit mis au même niveau et qui ne l'est pas », a-t-il conclu. "J'espère que l'administration municipale va repenser, car éteindre l'éclairage public, c'est porter atteinte aux droits des citoyens qui ne connaissent pas ou ne partagent pas la protestation", a demandé le conseiller Roberto Russo (PDL), tandis que Gianni Comoglio ( Project Bra), il était nécessaire d'ouvrir un débat politique sur le sujet, avec la promesse du maire Sibille de vérifier la possibilité de convoquer un conseil municipal ad hoc en septembre. Au cours de la réunion, le conseil a décidé de conférer la citoyenneté d'honneur à Tiziana Nasi, présidente du Comité paralympique du Piémont, et le peintre Francesco Tabusso, qui sera la vedette dans la ville d'une grande exposition rétrospective organisée en Septembre dans les salles du palais Mathis. L'assemblée présidée par Fabio Bailo a ensuite approuvé à l'unanimité le nouveau règlement municipal sur la procédure administrative et a approuvé l'adhésion de Bra à l'association "Hortus novus", "association née au sein du Creso, l'organe provincial qui concerne l'horticulture et la nouvelle production agricole "- comme l'a dit le maire Sibille -" C'est pour donner l'opportunité à nos jardins de promouvoir des expériences pour obtenir de meilleurs produits, mais avec le besoin que ces améliorations vont de pair avec une plus grande rémunération du travail dans les champs. Sinon, le photovoltaïque deviendra le concurrent le plus dangereux ". (Rg)